Ambroisie et lutte contre les espèces invasives

Ambroisie

Un problème collectif d'ordre sanitaire à Four ?

Malheureusement oui. Comme beaucoup d'autres communes, celle de Four est fortement colonisée par l'ambroisie !
En effet, on retrouve cette dernière au bord de nombreuses routes et prairies de la commune. Elle pousse même au milieu des champs de tournesol, de maïs et de colza !

La raison de sa très forte prolifération est sa capacité à s'implanter et croître rapidement sur des zones de terre nues de végétation, des zones de friche.

Cette plante exotique est ainsi considérée comme nocive pour la flore locale puisqu'elle s'implante en premier sur des terrains laissés à nu, empêchant alors toute autre plante de s'implanter. Si on la laissait coloniser tranquillement ces espaces, à terme cela conduirait à une uniformisation des paysages naturels et à la disparition de certaines espèces animales dites granivores.

D'autre part, l'ambroisie est également nocive pour l'homme : celle-ci est très allergisante ! Mais, pas de panique ! Il existe plusieurs solutions pour éradiquer cette plante invasive :

  • Là où elle est présente, il suffit de l'arracher ou de la faucher (à 10cm maximum de la base du plant) et ce, à la bonne période, c'est-à-dire fin juillet (avant floraison) ! Il est conseillé d'effectuer un 2ème passage fin août.
  • Concernant les lieux qu'elle n'a pas encore infestés, il est simplement nécessaire d'y semer un couvert végétal minimum, empêchant l'ambroisie de s'implanter, celle-ci ne pouvant pas faire concurrence !

Attention, on peut facilement confondre l'ambroisie avec l'armoise ! C'est pourquoi on appelle littéralement cette invasive, l'ambroisie à feuilles d'armoise.


Pour vous aider, voici les caractéristiques permettant de différencier facilement l'ambroisie de l'armoise :

-les feuilles de l'ambroisie sont beaucoup plus découpées et d'un vert uniforme sur les deux faces de ses feuilles

-la tige de l'ambroisie est verte, veinée de rouge violacé, avec des poils blancs assez souples

-elle a de nombreuses fleurs verdâtres (jaunes à la floraison) en forme de coupelles renversées, disposées sur de longs épis

-quand on frotte de l'armoise entre nos mains, il se dégage une odeur forte

 

Il faut savoir que les graines de l'ambroisie ont une durée de vie dans le sol d'environ 15 ans, ce qui oblige à observer régulièrement l'évolution de la parcelle en question, pour vérifier qu'il n'y ait pas à nouveau de l'ambroisie qui pousse.

 

En conclusion, l'ambroisie est une « épidémie » que l'on peut facilement « soigner », à condition de s'y mettre tous !

 

Voici la 1ère ébauche de cartographie de la présence d'ambroisie sur la commune :