Atlas de la biodiversité communale de Four

 

C'est fort dommage, car ces haies auraient eu pour fonction:

  • d'empêcher les coulées de boue sur les routes, ce qui est un problème assez conséquent sur la commune,

  • de limiter l'érosion des terres agricoles,

  • mais aussi de permettre à la faune sauvage de se déplacer plus facilement et de s'abriter.

  • En plus de tout cela, les haies ne gênent en rien les cultures, mais au contraire leur sont bénéfiques : moins de vent, stabilité du sol, moins d'érosion, donc aide au rendement.

  • De plus, ces haies ne prennent qu'une infime partie de la parcelle et tout est pris en charge par la commune : financement, plantation, entretien.

Ainsi, la plantation de haies n'a nullement pour objectif d'embêter qui que ce soit, mais bien au contraire d'apporter quelque chose à tous les habitants de la commune! En effet, une haie au bord des routes augmente la sécurité sur celles-ci ; une haie au bord d'une culture favorise généralement son rendement ; une haie en général, favorise la biodiversité. Et en échange de tous ces bénéfices, la seule contrepartie est une infime partie de terrain...

Par ailleurs, cette année, il y avait un appel à projet de la Fédération de chasse de l'Isère auprès des communes pour la plantation de haies, avec une possibilité de subvention.

La question qu'on se pose maintenant, c'est, pourquoi ce projet de haies n'a pas fonctionné sur Four, alors qu'il a très bien marché à Saint Savin, Chezeneuve, Maubec (...) D'où vient le "blocage"? Nous ne baissons pas les bras, nous espérons réussir à montrer l'intérêt collectif de ce projet, par plus de discussions et de rencontres, car il ne s'agit pas de contraindre mais bien de coopérer pour préserver le caractère rural de notre village.